Parrainages : Mélenchon, Le Pen en bonne voie. Zemmour et Asselineau à la traîne. Philippot renonce

L’effet pervers et corruptif de la publication des noms des élus qui parrainent se fait sentir. Beaucoup de ces élus craignent les pressions, d’où qu’elles viennent. Des candidats peu représentatifs, utiles au pouvoir pour contrer les candidats au fort potentiel…

Parrainages : Mélenchon, Le Pen en bonne voie. Zemmour et Asselineau à la traîne. Philippot renonce

Source

0
(0)

L’effet pervers et corruptif de la publication des noms des élus qui parrainent se fait sentir. Beaucoup de ces élus craignent les pressions, d’où qu’elles viennent. Des candidats peu représentatifs, utiles au pouvoir pour contrer les candidats au fort potentiel électoral, tels Fabien Roussel (PC) ou Nathalie Arthaud(LO) ont d’ores et déjà obtenu leurs 500 parrainages.
A l’inverse, les candidats les plus menaçants pour le pouvoir macronien et le système sont à la traîne, tels Mélenchon, qui a reçu le soutien de Ségolène Royal, ou Le Pen. Cette dernière ayant de surcroît à faire face au diviseur Zemmour, lequel est également en retard dans ses parrainages.
Florian Philippot, qui n’a obtenu qu’un seul parrainage, a décidé de renoncer, dénonçant “le verrouillage”. Asselineau, l’autre souverainiste est en difficulté également. Il reste 12 jours pleins aux postulants pour obtenir et faire valider leurs parrainages.
Quant aux candidats du système, pas de problème pour eux, du faux écolo Jadot à Macron ou son clone Pécresse, en passant par Hidalgo la bobo, ou Roussel le faux communiste, ils ont d’ores et déjà obtenu leur sésame!

0 / 5. 0